Oser la puissance intérieure !
Se sentir dans la puissance avec soi.
Attention rien à voir avec la « toute puissance »…

 

Welcome on Board, Souriez vous êtes Vivants Vibrants !

Qu’est-ce que la Puissance Intérieure ?

Un concept ?
Une vision ?
Un ressenti ?
Une croyance ?
Une chimère ?
Un pouvoir ?
ou encore Un état d’être ?
Une posture ?
Une vibration ?
Un ensemble d’attributs ?

A chacun sa réponse, car c’est tout cela à la fois et rien de tout cela non plus.

S’arrêter à une définition intellectuelle, c’est prendre le risque de verrouiller un concept,
de figer une vision,
de cristalliser un ressenti,
de s’enfermer dans une croyance,
de se dissocier dans une chimère,
de s’illusionner d’un pouvoir,
de s’infiltrer dans un état intermédiaire,
de se rigidifier dans une posture,
de se liquéfier dans un flou,
et perdre le sens profond de ce qui est.
Au final, c’est s’établir, conscient ou non conscient, dans un système en lequel un grand nombre d’attributs vont progressivement former un dogme qui à son tour va se refermer sur lui-même et se déconnecter du mouvement évolutionnaire de la vie.

Nous nommons tout cela un paradigme, et la constitution même de cet ensemble va diriger nos actions tant intérieures avec nous-mêmes, qu’extérieures avec les autres.

Qu’en est-il de la puissance universelle de cette énergie  (que personnellement je nomme « lumière-esprit- fusion » ) ?

Pour moi, cette énergie se diffuse dans chaque manifestation de vie : règnes (minéral-végétal-animal-humain), formes-pensées, mots, actions…. etc, tout autant qu’elle constitue cette manifestation.
Étonnant non ?

Alors il semble que cette puissance de l’énergie est Tout ce qui est,
Tout ce qui n’est pas encore,
Tout ce qui sera,
et Tout ce qui a été,
le tout simultanément.
Un peu complexe peut-être comme approche de départ ?

Donc je tente une approche simplifiée.
Prenons le temps d’observer ce qu’est la conception d’un être humain.
Biologiquement parlant, c’est la fusion de 2 gamètes dites sexuelles, qui vont ensemble créer le nouvel espace vie d’une cellule souche en laquelle est déjà contenu tout un programme d’une très grande complexité qui va se mettre en mouvement et développer tout un ensemble de systèmes, complexes eux-aussi, qui finalement vont tous s’agencer en un seul, le Bébé humain, qui à son tour va connaître le renouvellement de ce grand programme.

Avez-vous déjà pris le temps de vous arrêter pour observer ce phénomène ?
Avez-vous déjà créé l’espace nécessaire à vous représenter la magnificence de cette œuvre sublime qui va déployer dans un corps, un autre petit corps qui lui-même portera Tout le grand message de la vie, et ce jusqu’à l’infini ?
Fascinant non ?

Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir :
Comment ça fonctionne tout ça ?
Qu’est-ce qui œuvre vraiment pour entretenir ce mouvement et cette information permanente ?
Serait-ce un programme ?
Une Intelligence vivante et consciente ?
Une action d’un ensemble plus grand et de cohésion systémique et systématique ?

Question sans limite qui paradoxalement ne propose que des limites, celles de la définition, de la vision, de la représentation, de la compréhension, du ressenti, de la projection, de la croyance, et le tout dans une structure, une sorte d’armoire de rangement, un temple, une pyramide, une hiérarchie, bref un espace géométrique.

Or, la plus célèbre manifestation de cette « hiérarchie » est celle de l’Arbre, qui pourtant n’est pas une géométrie figée, mais plutôt une structure mouvante.

arbre vieEt qu’est qu’un arbre pour un être humain ?
C’est une forme de vie qui possède plusieurs étages.
Un étage sous-terrain, les racines, un étage terrestre, le tronc, un étage aérien, les branches, et un état lumière, les feuilles, les fleurs, et les fruits.

Pas de hiérarchie véritable dans cet ensemble « immeuble », juste un système unique cohérent en expansion permanente, sous réserve que des exigences environnementales soient maintenues, à savoir, de la terre, de l’eau, de l’air, de la lumière, et une certaine température pouvant varier sur une certaine échelle.

Là est la Toute Puissance Intérieure, c’est à dire, là est l’expression de cette énergie, qui assure tous les besoins nécessaires à la croissance.

S’il n’y a plus de maintien conscient et intelligent à cette nécessité environnementale, alors il n’y a plus non plus de croissance, ni d’expansion véritables.

Nous connaissons alors la soumission au mouvement de cette énergie, et l’état de réagir, par pulsions, par émotions et par peurs, car nous subissons la réplique permanente de ce que nous avons mis en place.

Nous donnons pouvoir et force à des mémoires, c’est à dire à des enregistrements d’actions passées, comparables à des forêts gigantesques qui se déploient dans « l’invisible » mais en lesquelles les arbres ne produisent plus d’oxygène.

Le résultat  ?
C’est l’Asphyxie !

Alors quelle(s) solution(s) à ce phénomène ?

Et bien, en priorité L’ARRÊTER à l’intérieur de soi.
En arrêtant le plus souvent possible ce tumulte incessant des pensées/mémoires, pour simplement redécouvrir la pleine fonction de nos SENS, et la pleine expression de cette intelligence universelle qui se diffuse non stop.

Redécouvrons ces êtres/arbres sensibles que nous sommes,
« sans cible » (inutile de se taper dessus),
et pourvu de l’intelligence « sens /cible » (être la manifestation du cœur d’amour).

Notre aventure terrestre nous permet d’expérimenter cela,
et l’objectif de cette expérience est d’apprendre de cette sensibilité, et de donner du sens à ce que nous vivons tant individuellement que collectivement.

Comment ?
En se donnant le temps et l’espace nécessaire à se connaître soi de l’intérieur, en repérant en nous nos racines, notre tronc, nos branches, nos feuilles, nos fleurs, nos fruits, et l’oxygène « Lumière-Esprit- fusion » que nous produisons.

Je reviendrai sur le sujet, car l’arborescence de cette Puissance-Énergie nous révèle bien des vérités…..

Dominique M

 

 

 

Related posts: