Vivre dans le discernement, présuppose vivre connecté à soi, en présence avec soi.
Quand je pense « discernement », me revient ce fameux « Jiminy Cricket », petit personnage de Walt Disney.
Ce petit être qui apparaît dans Pinocchio et qui appelle au discernement

Bon Jour et Beau Moment Présent

Que se passe-t-il en dedans aujourd’hui, alors qu’hier tout était au beau fixe, décision consciente, motivation, choix véritable, accord intérieur, engagement, action, bref ! en un mot, alignement avec soi comme une certitude, une force en présence, et puis, oh surprise !, plus rien de tout ça au réveil ce matin !

Quelque chose d’autre interfère, comme un sentiment curieux de se retrouver comme le petit palmier sur la photo, tout seul face à ce grand océan.
Des vagues successives de doute, d’anxiété, d’incompréhension, de malaise s’écrasent sur le rivage intérieur.

Alors comment agir avec soi pour rétablir le discernement et se régénérer en énergie de bien être ?

Technique « Jiminy Cricket » :

1) Accepter ce qui est car ces remous intérieurs ont une raison d’être.
Qu’ils arrivent des mémoires, des croyances, des jugements inconscients envers soi, ou encore des peurs face aux conséquences des derniers choix, il y a un Ajusteur/Régulateur qui agit.

Qu’en est-il vraiment de cet Ajusteur/Régulateur ?

Très souvent, c’est une part très subtile de nous, une sorte de « Conscience-Totem » façon « Jiminy Cricket ».
Allez ! Laissez-vous redécouvrir le fameux petit grillon en smoking qui accompagne le Pinocchio de l’instant !
C’est à dire également le petit pantin de bois précieux que nous sommes, avant de devenir des êtres humains accomplis.
Comment agit-il ?
Poursuivons…..

2) Arrêt sur Image.
Être simplement en écoute intérieure, ressentir, sentir en soi, respirer calmement en concentrant toute la présence sur ce se passe dans le corps physique.
C’est où, quelle partie, quel organe, quelle couleur se manifeste, quelle texture, quelle forme éventuellement.
Accueillir simplement, laisser faire, laisser être cette forme énergie qui se manifeste, c’est un champ/chant précis d’informations qui se libère, aussi aller avec, observer, et laisser l’image intérieure devenir de plus en plus claire, de plus en plus précise car « Jiminy Cricket » fait son travail subtil.

3) Reformuler à voix haute votre choix, et les raisons fondamentales pour vous d’être là où vous êtes dans votre action :

Je choisis de …………. parce que mon besoin c’est…………. et je désire………… pour aller vers……….. et me sentir………..

Puis questionnement sur l’état présent :
De quoi j’ai peur pour moi maintenant ?
Qu’est-ce que je crois qui est ?

Paradoxalement, ce dernier questionnement quoi que « mental »  nous amène directement à  l’énergie-émotion qui agit en nous.
Ce n’est pas une émotion « ordinaire », car dans notre choix conscient, c’est à dire en présence à soi, nous mobilisons de l’énergie « conscience », donc de haute vibration, alors que l’émotion « ordinaire » est un état réactionnel à une croyance, donc de basse vibration.
Cette énergie-émotion est une nouvelle information qui se diffuse dans tous les corps (physique et vibratoires), pour ajuster, réguler, voire transcender un enregistrement antérieur.
Merci Jiminy !

Le simple fait de se repositionner avec le choix actif et l’énergie à aller vers, va permettre de procéder à une sorte de « mise à jour »intérieure de l’information vibratoire. Plutôt que de garder actif des vieux schémas de pensées en réplique qui ne mèneront à aucun résultat différent, il convient de vivre pleinement ces instants de « correction », de discernement, car le principe systémique de l’univers agit en permanence à diffuser une énergie-informations plus performante visant à faciliter le passage dans cette nouvelle vibration terrestre.

Inutile de chercher à comprendre rationnellement ce qui se passe.
Toute cette action avec soi mobilise le cerveau droit, et « débranche » momentanément le cerveau gauche, pour finalement relier ces deux cerveaux.

Le résultat ?
L’horizon intérieur est à nouveau dégagé, la sensation bizarre de malaise n’est plus là, et l’énergie se diffuse à nouveau comme une rivière qui coule.

A expérimenter sans limitation !
Débutant ou confirmé dans la présence à soi.

La vie est un mouvement permanent, et plus nous sommes conscients et présents à ce mouvement multidimensionnel (à l’intérieur comme à l’extérieur), et plus nous devenons stables en nous.

Pour intensifier ce sentiment de paix intérieure et de stabilité retrouvée, se donner quelques minutes à respirer calmement en sentant l’ancrage au sol, et en maintenant la concentration au niveau du ventre, zone du nombril et en dessous, notre centre sacré de création et point neutre à la fois.

Alors ? Comment ne nomme votre « Conscience-Totem » ?
Toujours envie d’explorer le grand océan intérieur ?

A très vite !

Dominique M

 

 

Related posts: