Comment redécouvrir en soi cette dimension intérieure, ce prophète intérieur, qui nous permet de communiquer à différents niveaux de notre personnalité ?
Le prophète exprimé par le poète…

Bonjour à tous les Cœurs Amoureux,

amoureuxAu Féminin, comme au Masculin, nous pouvons choisir de vivre la Saint Valentin tous les jours, à chaque instant.

Que se passe-t-il en nous quand nous nous sentons amoureuses ou amoureux ?

Sommes-nous dépendant(e)s ?, attaché(e)s ?, prisonnières-prisonniers ?, ou bien libre, en joie, heureuse-heureux, et empli(e)s de cette force intérieure qui nous porte vers de nouveaux horizons ?

A sa façon, Khalil Gibran nous l’exprime.

Si vous ne le connaissez pas encore, je vous recommande de lire « le Prophète« .
Il nous parle de nous, avec amour, beauté, présence, intelligence, et métaphores. En voici un court extrait :

«Alors Almitra parla à nouveau et dit, Et qu’en est-il du Mariage, maître? Et il répondit en disant: Vous êtes nés ensemble, et ensemble vous serez pour toujours. Vous serez ensemble quand les blanches ailes de la mort disperseront vos jours. Oui, vous serez ensemble même dans la silencieuse mémoire de Dieu. Mais laissez l’espace entrer au sein de votre union. Et que les vents du ciel dansent entre vous. Aimez-vous l’un l’autre, mais ne faites pas de l’amour une chaîne. Laissez-le plutôt être une mer dansant entre les rivages de vos âmes. Emplissez chacun la coupe de l’autre, mais ne buvez pas à la même coupe. Donnez à l’autre de votre pain, mais ne mangez pas de la même miche. Chantez et dansez ensemble et soyez joyeux, mais laissez chacun de vous être seul. De même que les cordes du luth sont seules pendant qu’elles vibrent de la même harmonie. Donnez vos cœurs, mais pas à la garde l’un de l’autre. Car seule la main de la Vie peut contenir vos cœurs. Et tenez-vous ensemble, mais pas trop proches non plus: Car les piliers du temple se tiennent à distance, Et le chêne et le cyprès ne croissent pas à l’ombre l’un de l’autre.»

J’aime particulièrement cette vision qui dit :
« Laissons l’Amour être une mer dansant entre les rivages de nos Âmes, »

et j’ajoute,
Laissons la Lumière être l’Océan qui nous berce tout autant que le galion avec lequel nous apprenons à être des Capitaines au long cours de nos rêves.

Dominique M