Libre-arbitre, définition : capacité de décider selon sa propre volonté, faculté de l’humain à déterminer librement, par lui seul à agir, à penser.

Ce matin, dans un échange de travail très riche, j’ai eu le plaisir de jouer sur un drôle de terrain, celui des mots, du son des mots, et du paradoxe caché dans ce mot double, libre-arbitre.
Je me propose donc de partager avec vous le résultat de ce match improvisé !

Bon-jour, et beau moment présent, ensoleillé et radieux

L’arbitre, bien connu des terrains de sports, est l’intervenant chargé de faire respecter les règles du jeu.
Ces règles sont fixées d’avance, définies, rigides, et non négociables.
Le cadre est donc posé, tracé, comme immuable, et le gardien de l’ordre est là.
Partant de cette définition, la liberté semble bien loin, et pourtant…

Le jeu de la vie nous donne la liberté de déterminer nos règles, notre cadre, nos repères, nos accords possibles ou pas, la souplesse de regarder sous différents angles et d’ouvrir le champ de vision, tout autant que la fermeté de respecter nos valeurs éthiques profondes, comme une fermeture sur notre loi intérieure qui fait foi.
Alors que se passe-t-il vraiment lorsque nous décidons de faire vibrer notre libre-arbitre ?
Vivons-nous une dualité intérieure, c’est le match blanc contre noir, ou sommes-nous conscients que blanc exprime toutes les couleurs, tout comme noir contient déjà toutes les couleurs.

Quel patchwork tricotons-nous avec le libre-arbitre ?
Quel est notre mandala intérieur du moment ?
Le mandala est un terme sanskrit qui signifie cercle, environnement, et par extension communauté.

Connaissez-vous un sport collectif qui se joue dans un cercle ?
Peut-être le sport du jeu de la vie, l’échange autour de la table ronde, la concertation, l’écoute, le partage, avec soi, à l’intérieur, comme avec l’autre, et les autres. Nous avons tous le libre-arbitre, et pourtant, bien souvent, il nous semble que nous n’avons pas le choix, car notre cerveau pratique le raccourci, la compilation, le généralisation.

mandalaJe vous propose un moment de détente, et d’action concrète avec votre cerveau droit, créatif.
Si quelque chose en vous vous tiraille en permanence, avec ce sentiment de vivre écartelé à l’intérieur, vous savez cette manifestation de dualité sous forme de stress, de colère, de découragement, testez le mandala conscient. Vous trouverez ici un lien vous permettant d’imprimer des mandalas à colorier.
Allez, osez votre âme d’enfant, sortez les crayons de couleur, et laissez-vous surfer sur la vague du libre-arbitre.

Préalablement, posez-vous les questions nécessaires à clarifier la situation SANS Y RÉPONDRE avec des mots, soyez juste présent à vous :
Qu’est-ce que je veux pour moi, de concret et de réalisable ?
Quelles sont les conséquences à assumer ?
Quel besoin véritable est satisfait ?
Qu’est-ce qui me donne un sentiment de liberté dans le cadre posé de mon objectif ?

Et puis coloriez, simplement, sans réfléchir aux couleurs, en toute liberté de manifester quelque chose.
Comme une tisane, laissez infuser, lâcher-prise, vous serez surpris du résultat, dans les minutes, les heures qui vont suivre.
Quelque chose agit, un mouvement se fait dans l’énergie, les « joueurs » de la partie sont sur le terrain intérieur, et comme à tout match, il y a un résultat.

Il se peut que nous ayons un arbitre intérieur, un représentant de notre loi profonde qui veille à notre équilibre et au respect de nous-mêmes, comme il se peut aussi qu’il soit un geôlier qui garde le trousseau de toutes les clés qui ouvrent sur de nouvelles portes, de nouveaux horizons.
Notre liberté d’être prend alors son envol lorsque nous sommes en accord majeur, comme une source qui coule pour alimenter notre jardin intime, comme une ligne intérieure qui nous traverse, le fameux milieu de terrain.

Lorsque nous sommes conscients de nos enjeux, de nos envies, du sens que nous donnons aux choses, aux événements, et que nous acceptons les règles du jeu de la vie, alors la coupe du vainqueur en nous peut se remplir d’abondance.

Le libre-arbitre, c’est la capacité de faire des choix, en acceptant que des règles soient déjà posées, invisibles parfois,  juste pour mesurer la justesse de notre progression dans tous les apprentissages de la vie.
Il n’y a plus de compétition, lorsqu’il y a acceptation de ce qui est, aller avec, laisser la source couler, accueillir et s’accueillir dans l’instant.
Alors, à vous de voir qui sont vos joueurs sur votre terrain intérieur, et quel est le match à disputer.

Curieux cette formulation non ? Disputer un match…

Et si vous décidiez de faire cesser la dispute intérieure ?
Le tennis ou le ping-pong, d’accord, sur le terrain avec les raquettes !

En face à face avec soi, ou avec le Coach pour faciliter la rencontre, la solution mandala, rendez-vous à la table ronde des créateurs, c’est plutôt arbitrage de type « financier »pour savoir comment faire fructifier au mieux vos richesses personnelles cachées…

Des placements à faire prochainement ?
Un rendez-vous sur le terrain peut-être ?
Terrain connu ou terre inconnue ?
Besoin d’un nouvel espace ?