Génie, le bon génie, qui exauce les vœux…
Cet être dit surnaturel et doué de pouvoirs magiques.
Sommes-nous détenteurs d’un génie sans le savoir ?

Bienvenue, et belle journée intérieure,

En moi passe sur l’instant un petit cœur saphir bordé de brillants tout blancs pendentif d’un ras de cou en or blanc. Ce bijou que j’aimais tant a disparu, ainsi qu’un autre, un autre petit cœur or jaune/or blanc pendentif d’une chaîne carré d’or.

Envolée de cœurs ou cœurs volés ?
Se pourrait-il qu’ un « mauvais » génie passé par là ?

Quoi qu’il en soit, qu’importe le voleur ou la volée, rien n’arrive par hasard, tout a raison d’être.
Sur ce jaillissent de moi des mots bien enchaînés :

coeur amourPar Amour nous acceptons de nous priver
Par Amour nous acceptons de nous taire
Par Amour nous acceptons de souffrir
Par Amour nous acceptons de combattre
Par Amour nous acceptons de mentir
Par Amour nous acceptons de tomber
Par Amour nous acceptons d’attendre
Par Amour nous acceptons de nous rendre
Par Amour nous acceptons d’ignorer
Par Amour nous acceptons de suivre
Par Amour nous acceptons de partir
Par Amour nous acceptons de mourir

Mais qu’est-ce donc que cet Amour ?
De quelle nature est-il ?
Qui l’a inventé ?
L’œuvre d’un génie ?

Et à quoi donc nous est-il utile, par amour toujours, de vivre dans la frustration, dans l’isolement, dans la souffrance, dans la guerre, dans le mensonge, dans la détresse, dans l’attente, dans l’emprisonnement, dans l’indifférence, dans le doute, dans le renoncement, et dans une tombe.

Se pourrait-il qu’un contretemps, un quiproquo, un malentendu, nous aient… comment dire… dirigés, poussés, bousculés, conditionnés  malgré nous  à faire fausse route dans l’ appréciation de l’Amour.

Question : Où trouve-t-on l’Amour ?
Réponse : Dans le cœur bien sûr !

Alors, que dirions-nous d’un bon génie qui exhausserait tous nos souhaits ?

Imaginons  que ce bon génie ait le pouvoir d’une bonne bascule à rétablir la justesse de l’Amour.
Alors, il nous serait utile, par amour encore et toujours, de rétablir notre ordre intérieur des choses, à vivre dans l’abondance, dans la communauté, dans la plénitude, dans la paix, dans la vérité, dans le bien-être, dans la satisfaction, dans la liberté d’être, dans la reconnaissance, dans la confiance, dans l’émergence, et dans le vivant  heureux de chaque instant de vie.

A propos, qui dirige et commande en toi ?
Un bourreau d’Amour qui te maltraite ou bien plutôt un Bon Génie au Grand Cœur d’Amour sans limite qui t’accompagne pour découvrir toute l’Intelligence et la Beauté de la Vie ?
Tu as le choix, souviens – t-en, à chaque instant !

Tu as tout à gagner à être ton plus grand Ami sur Terre, car il n’y a que le temps qui se perd.
Je te suggère de remplacer le terrible bourreau par le très câlin génie.
L’un s’est infiltré dans ta tête, l’autre n’a jamais quitté ton cœur.

Et qu’importe s’il existe des voleurs de bijoux, ce bijou là, ce génie de toujours ne te quitte jamais.
A la moindre occasion, il surgit de nulle part pour te rappeler la juste mesure du verbe Aimer.

Je te suggère aussi de lui donner un Nom, et de communiquer avec lui.
Un proverbe dit que les murs ont des oreilles.
Aussi, si par je ne sais quel hasard tu as fait de ta vie une prison, alors sois certain(e) que ce génie entendra tout, puisque comme tout génie, il sait tout faire et satisfaire.

Géniale non cette idée de cacher le génie au fond du cœur ?
Je peux imaginer que tu comprends maintenant pourquoi quelqu’un frappe à la porte en permanence……toc…toc….toc…toc…

Génie sans bouillir ! et sans effort !

Je te souhaite une géniale journée…

Dominique M