Quand ?

Engager son pouvoir d’être, et s’engager sur le chemin de la réalisation de soi peut être une demande intérieure plus ou moins présente, plus ou moins perçue, plus ou moins activatrice d’éveil.

A n’importe quel moment, à n’importe quel cycle de votre vie, quel que soit notre âge, notre corps nous parle à sa façon, via nos sensations, nos émotions, nos intuitions et nous renseigne sur l’état de notre équilibre intérieur.

Nos conditionnements occidentaux ne favorisent pas le développement de cette présence à soi, en l’écoute sensorielle.
Ce maintien dans une approche de vie où la compétition est majeure, et la réussite matérielle un objectif permanent, génère un oubli de l’intelligence de la nature, et entretient  le besoin de contrôle, parfois toxique, sur la vie et les choses, en perdant de vue l’impact de la maîtrise des choses qui apprend à grandir en soi.

De fait, nous prenons l’habitude de soumettre nos corps (physique-mental-émotionnel-spirituel) et nos facultés sans y apporter du soin, en dehors de la présence consciente, à nous trouver insidieusement enfermés dans des vies automatisées qui progressivement perdent leur saveur de  joie de vivre, et d’être.

quandQuand vous ressentez une fatigue chronique, qu’elle soit physique ou psychique,
Quand vous sentez en vous comme un mal être, un état nauséeux, un attrait pour le passé,
Quand l’émotion (colère, déprime,  peur) vous submerge, de l’intérieur et/ou à l’extérieur,
Quand tout semble manquer de saveur,
Quand les dépendances s’accumulent (nourriture, alcool, substances, médicaments, téléphone, jeux, sports, shopping… etc),
Quand votre ciel intérieur est bas, lourd de regrets, d’impatience, d’incertitude, de remords,
Quand votre mental vous taraude, que les pensées obsessionnelles vous envahissent,
Quand vous délaissez votre quotidien, voire vous-même, vos proches,

Quand, d’une façon globale, votre vie n’a plus de sens, ni d’essence, alors cela vient vous dire de l’intérieur qu’il est temps de réagir et d’agir autrement.

Quand vos envies d’autre chose prennent de l’ampleur, sans que vous sachiez comment procéder,
Quand les obstacles se présentent les uns derrière les autres, alors que tout en vous veut bouger et vous donne de l’énergie à entreprendre sans pour autant l’investir,
Quand vous décidez de changer de cap (séparation, changement d’emploi, de carrière, déménagement), et que le vide de l’inconnu vous arrête,
Quand vous savez en vous que vous entretenez une routine qui ne vous convient plus sans savoir comment changer vos habitudes, vos attitudes,
Quand le deuil s’impose dans votre vie et que vous y résistez, par déni, par peur de tomber, par rationalisation,
Quand votre santé se fragilise, que votre corps vous signale à sa façon que votre vie intérieure à besoin de rénovations,
Quand tout bascule dans votre vie, d’un jour à l’autre, comme un volcan qui entre en éruption,
Quand vous prenez conscience de votre condition de « simple mortel », et que vous voulez réaliser quelque chose qui vous tient à cœur de longtemps,

Quand d’une façon globale, le besoin de renaître, de naître à vous-même, de vous éveiller de l’intérieur devient une évidence, un appel, un besoin.

Quand ?, vous ramène au temps, au temps qui passe, s’écoule, vous échappe.
Et pourtant, le temps est un maître d’œuvre, un partenaire pour construire, édifier, créer, réaliser.

Quel que soit votre statut de vie, professionnel, individuel, social, familial etc…,
vous êtes pilote à bord de votre « corps-vaisseau », et rien ne se fait sans lui.

Le piège permanent est de se laisser dominer par le mental, l’égo dépendant, l’intellectualisation, et de fuir l’émotionnel, les sensations, les intuitions, les découvertes, l’inconnu.
Le « dominateur intérieur » en besoin de  « tout sous-contrôle » cache une peur de la vulnérabilité, une absence de sensibilité, de remise en question.

Les émotions, les sentis, sont pourtant des indicateurs précieux, tout autant que les ressentis, les sensations, les intuitions.

Cette intelligence dite émotionnelle, encore inconnue, est l’atout majeur pour explorer vos talents réels, votre « grandeur intérieure », votre puissance d’être au delà des conditionnements, et elle réclame de la présence, de la conscience, pour communiquer.

Quand vous prenez conscience que le chemin de l’incarnation est un chemin qui vous mène inconditionnellement à la mort, alors vous entendez en vous combien il est nécessaire de célébrer chaque instant de la vie, par la présence consciente de tout ce que vous êtes, et de ce que vous faites au moment où vous le faites.

Tout au long du processus d’éveil, je vous accompagne à chaque instant, de tout ce que vous êtes, pour découvrir l’inconnu de vous qui appelle à la vie, au delà de la mort, au delà des apparences, au delà du conditionné, au delà du connu temporaire, pour accueillir et célébrer avec vous  le créateur conscient qui vous anime.

J’aime ce chemin de vie qui apprend à devenir « bâtisseur d’éternité », partenaire avec l’univers, et je l’arpente depuis des décennies déjà, en toute conscience d’être.
Créer sa Terre intérieure, donner naissance et vie à son monde intérieur, accueillir le plus grand que soi au service de l’humanité, est un apprentissage permanent et la découverte d’un amour puissant, bienveillant, et sans cesse croissant.

Et pour vous, c’est quand ?