Sensations et Fluidité, ma façon de vous parler de ce qui est ressenti dans le corps, senti dans la vibration, et qui se manifeste par le non verbal, ce que je nomme la Musique du Corps.

Par évident de parler des sensations, de décrire avec des mots ce qui ne peut pas vraiment l’être, car les mots sont comme des structures fermées, tandis que les sensations sont comme des ondes, comme une musique qui s’envole à l’infini dans le grand océan de la vie, peut-être le fameux Verbe qui se fait chair.

Bon Jour, heureuse de vous retrouver, et de partager avec vous un instant de symphonie autre !

La musique du corps, drôle de formulation n’est-ce pas ?

Comment apprécier, sentir l’instrument de vie qu’est notre corps physique, et vivre les sensations, écouter les effets de nos mots, de notre parole, de nos pensées, comme une musique, agréable ou pas.

sensationsParce que chaque découverte de l’inconnu est une façon de revenir à sa source profonde, le chemin des sensations nous conduit vers notre authenticité, en nous laissant traverser par les courants de nos perceptions, de nos émotions, de nos interprétations.
Fluidifier, aller avec ce qui, mobiliser en soi la bienveillance totale, est une façon de dissoudre nos pensées toutes faites, pour laisser place à cette belle dimension de l’être.

Prenez-vous le temps au quotidien de vivre cette expérience de vous abandonner à la perception de l’énergie qui circule en vous ?

Vous donnez-vous des instants de rien, simplement pour sentir comment tout communique avec tout, en soi et à l’extérieur de soi, accueillir pour fluidifier, dissoudre les peurs, les résistances ?

Connaissez-vous ces moments de pleine confiance avec la vie, cette dimension supérieure, le « Grand Soi », en simple receveur, sans intention particulière, sans passé ni futur, n’être rien ni personne, simplement vibrer comme un instrument de musique, se sentir comblé d’autre chose ?

Parvenez-vous à décrocher complètement du système, sans protocole, sans maître extérieur, sans recette toute faite, sans quoi que ce soit, simplement en choisissant d’aller à la rencontre de cette complétude intérieure, dans la fluidité ?

Pouvez-vous imaginer que  vivre le souffle de pleine conscience de façon régulière suffit à tout ?

Explorez-vous régulièrement cet art de vivre conscient dans l’instant, cet éternel présent ?

Nous avons la faculté d’apprendre à être simplement disponibles à ce qui est, s’arrêter en soi pour écouter ce qui est,  le silence, ou le flot intérieur des pensées, des projections, des obligations en cours, observer sans juger, laisser faire, sentir, ressentir tout en soi, tout ce qui traverse le corps, et comment le corps physique réagit.

En mouvement dans le corps, par la marche, la danse, l’expression artistique ou toute autre activité qui ne mobilise que l’action du corps, sans donner d’importance aux pensées, permet de sortir immédiatement des conditionnements, tout en restant très présent en soi, connecté à la terre, à laisser vivre le réel de soi qui explore.

C’est comme vivre une sorte de retraite, dans l’isolement avec soi, hors de ce système attractions/distractions qui vient de l’extérieur, comme si d’un seul coup, il n’existait plus rien, et tout à créer, ce qui génère un courant d’énergie nouvelle qui jaillit pour poser des actions justes dans la justesse, la précision.

Autrement formulé, avez-vous déjà pratiqué la fusion avec vous-même, cette perception d’être un hôte dans votre maison corporelle ?

Accordez-vous un large espace de votre temps à sentir votre unité intérieure, tout ce qui se passe en vous, dans TOUT votre corps physique, et comment vous êtes présence dans ce corps physique ?

Développer de façon consciente et régulière ce lien puissant corps-esprit, par l’ancrage, l’observation bienveillante permet de vivre les émotions comme des sensations qui agissent comme des messagères pour nous informer de la nécessité de rétablir un équilibre dynamique dans le corps, c’est à dire reconnaître en soi, avec soi, s’il y a un manque de quelque chose ou un trop plein de quelque chose.

La prochaine fois que vous prendrez un temps pour écouter de la musique, lâchez prise dans l’instant, et au delà, notez ce que vous ressentez.
Le corps physique est semblable à un instrument de musique fabuleux, qui nous suggère d’apprendre à devenir des musiciens conscients du « fil harmonique » qui nous relie les uns aux autres, et les uns avec les autres.

Commencer par transformer l’humanité intérieure permet de changer son regard sur le monde extérieur, et génère une grande créativité pour apporter des solutions nouvelles capables de réguler les échanges dans ce monde.

J’ai souvent ce sentiment que chaque individu peut participer activement à l’émergence d’une humanité consciente et responsable, et qu’il nous appartient à chacun, à chacune, de persévérer dans nos changement d’attitudes, de postures, de comportements, pour accueillir toutes les solutions possibles à ce renouveau.

En cette période de fête des morts et de célébration de tous les saints, j’aime méditer à notre part de sainteté, et à cette part de nous qui a besoin de mourir pour renaître et créer pour porter la vie plus loin.

J’aime la musique des sphères…

Et vous ?

 

 

Related posts: